Whisky écossais




Aux origines du whisky

Au 16ème siècle, le mot whisky n’est pas encore utilisé : on parle d’« aqua vitae », qui signifie eau-de-vie. Elle est tout d’abord destinée à un usage médical. D’ailleurs, avec la création de la guilde en 1505, ce sont les chirurgiens-barbiers qui obtiennent le privilège de distiller l’aqua vitae. Mais les hommes vont très vite découvrir les autres vertus du whisky et sa production va se développer. Un développement qui être à l’origine de l’apparition des premières taxes dès 1644 et, par là même, du développement de la distillation clandestine. Jusqu’au 19ème siècle, le whisky est surtout apprécié par les classes populaires écossaises mais l’invention du Coffey still va changer la donne. Les Écossais commencent à produire des blends qui vont connaître un véritable succès et ce bien au-delà des frontières du pays.

Cinq grandes régions de production : Il existe 5 grandes régions de production en Écosse. Avec une cinquantaine de distilleries en activité, le Speyside est la plus importante. Grâce à la pureté de l’eau et son climat tempéré, cette région possède des conditions idéales pour l’élaboration de malt. Les Highlands abritent aussi de nombreuses distilleries. Mais, au regard de la superficie de la région, la plus grande de toutes, elles sont bien moins concentrées que dans le Speyside. Dans les Lowlands, les distilleries produisent principalement des whiskies de grains. Ils sont d’ailleurs connus pour être plutôt légers. Quant à Campbeltown, elle ne compte plus que trois distilleries aujourd’hui mais elle bénéficie toujours d’une grande réputation auprès des amateurs. En Écosse, on produit aussi du whisky sur les îles. En la matière, Islay est la plus célèbre mais Arran, Jura, Mull, Skye et les Orcades, désormais réunies sous l’appellation « Highlands », sont également incontournables.


Cinq types de whiskies différents

Les Écossais produisent 5 types de whiskies différents. Le plus prestigieux est le single malt. Il est élaboré à partir d’une seule céréale, l’orge maltée, et issu d’une seule distillerie. Même s’ils sont moins courants, les Écossais élaborent aussi des single grains. Ils sont eux aussi issus d’une seule distillerie mais ils sont produits à partir d’un mélange de céréales : de l’orge maltée, de l’orge non maltée ainsi que du maïs et du blé. Ces deux whiskies se différencient également par leur mode de distillation. Si le single malt est distillé en alambics à repasse, ou « pot still », le single grain est distillé en continu dans des alambics à colonne, appelé « Coffey still ». Les Écossais sont également connues pour leurs blended malts qui sont le fruit d’un assemblage de plusieurs single malts provenant de distilleries différentes. De même, le blended grain est un assemblage de plusieurs single grains provenant de distilleries différentes. Quant aux blends, ou blended scotch whiskies, ils représentent près de 90 % de la production en Écosse. Il s’agit d’un assemblage d’un ou plusieurs single malts avec un ou plusieurs single grains. 

Donald MacKenzie

Brand Ambassador Whisky