L’extrême finesse des rhums du Venezuela



Diplomático, le « king » du Venezuela

Qu’il s’agisse d’industrie sucrière ou de production de rhum, le Venezuela s’impose comme un acteur important. Les grands groupes comme Diageo (Pampero) ou Bacardi, à la tête d’une distillerie non loin de Caracas, y sont d’ailleurs présents. Mais ce sont les Licoreras Unidas SA qui possèdent l’une des distilleries les plus intéressantes. C’est en effet au pied de la cordillère des Andes qu’a été établie en 1959 la distillerie produisant les rhums Diplomático. Elle est située à proximité des principales plantations de canne à sucre et du parc national de Terepaima fournissant une eau pure. Les rhums Diplomático sont élaborés à partir de mélasse et de miel de canne à sucre, et distillés dans des colonnes continues types Barbet pour les rhums légers, un batch kettle pour les rhums intermédiaires, et deux anciens alambics Pot Still en cuivre pour les rhums plus complexes. De quoi donner naissance à une palette absolument unique au monde, qui permet au maître rhumier Tito Cordero d’élaborer des rhums complexe et parfaitement équilibrés.

Santa Teresa, exquis et harmonieux : Quant à Santa Teresa, qui utilise le principe de la solera pour le vieillissement de ses rhums, il fait également partie des signatures appréciées des amateurs. Il a d’ailleurs été élu meilleur rhum du monde à plusieurs reprises. Située dans la vallée de l'Aragua, au nord du Venezuela à 535 mètres d'altitude, Sante Teresa bénéficie d'une richesse des sols et de conditions climatiques optimales à la culture de la canne à sucre. Il en résulte des rhums d’une exquise harmonie, corsés tout en étant délicats. S’il est encore assez confidentiel, le rhum du Venezuela est indiscutablement en train de se faire une place parmi les grands noms du rhum.