Tout savoir sur le Rhum blanc


Au delà de sa transparence, le rhum blanc est souvent la première expression d’une distillerie...


Pourquoi le rhum est-il blanc ?

Le rhum blanc peut être agricole ou traditionnel. Le rhum agricole provient essentiellement des Antilles Françaises où il est produit à partir de jus de sucre de canne. Le rhum dit « traditionnel » est produit à partir de mélasse. Les Caraïbes britanniques et l’Amérique Latine en sont les plus représentatifs. Le rhum blanc se retrouve donc au sein de ces deux « familles » de rhum avec pour point commun ce fameux temps de maturation court – six -semaines- qui en fait le plus jeune des rhums 

Comment est fabriqué le rhum blanc ?

Tout commence avec les cannes à sucre dont on extrait le sucre. Pour le rhum traditionnel, ce sont les mélasses qui sont récoltées. Le jus de canne à sucre ou mélasse est ensuite transformé en alcool grâce à l’addition de levures qui vont permettre sa fermentation. L’opération donne lieu à un vin de canne. Place à la distillation. C’est cette étape qui définit les qualités aromatiques du rhum, la concentration de ses arômes ou encore sa texture. Le rhum blanc est ensuite conservé quelques semaines en cuve pour développer son bouquet avant d’être mis en bouteille et commercialisé. 


Que signifie le terme parcellaire dans le rhum ?

Si dans le monde du vin la notion de sélection parcellaire, d'expression de terroir est ancrée, le monde rhum tend à s'en inspirer de plus en plus. C'est le cas de la distillerie La Favorite. Avec ses rhums blancs parcellaires : La Digue et Rivière Bel Air.

Parcellaire vient de parcelle. Une parcelle est sélectionnée pour la richesse de son terroir, la variété de canne qui est plantée. Pour la Digue, il s'agit de canne roseau et pour la Rivière Bel Air, la parcelle est plantée en 100% canne rouge. L'idée, en réalisant un rhum mono-parcellaire, est de faire ressortir à la fois les typicités organoleptiques de la canne à sucre ainsi que de laisser le terroir s'exprimer.

Exemples de rhum blancs parcellaires mono-variétaux :

Quel rhum blanc choisir ?

Quel type de rhum blanc choisir pour le déguster pur ? Si vous êtes amateur de notes florales, de cannes fraîches et de pointe végétale, le rhum blanc agricole saura conquérir vos papilles. Si vous recherchez un rhum blanc plus rond, avec des notes de vanille, les rhums blancs de style hispanique (rhum de mélasse vieilli puis décoloré) vous conviendront davantage. Pour les puristes, le ti’punch, comme le grog sont élaborés avec du rhum blanc agricole. La palette aromatique des rhums blancs est si dense qu’elle offre une multitude de possibilités pour la création de cocktails. 

Est-ce-que les rhums blancs peuvent être vieillis ?

Un rhum blanc n'est pas forcément un pur jus de canne distillé et non vieilli. Un rhum blanc peut être élaboré à partir de mélasse ou de miel de canne, puis élevé en fûts de chêne pendant 4 ans. Pour lui redonner sa couleur cristalline, le rhum est filtré sur charbon actif.


Cocktail avec rhum blanc

Frais et léger, le rhum blanc est le complice idéal des cocktails, il en est même très souvent le personnage principal. Mais il y a rhum blanc et rhum blanc, leurs spécificités aromatiques se prêtant plus ou moins bien à certains cocktails. Ainsi, le rhum blanc agricole se prête particulièrement aux cocktails corsés et raffinés, tout comme au Ti Punch qui a d’ailleurs été créé autour de ses arômes fruités d’une grande finesse aromatique. Les rhums plus traditionnels comme ceux de la Réunion expriment le meilleur d’eux-mêmes dans des rhums arrangés maison. Enfin les rones, réputés plus légers, conviennent à la préparation de cocktails d’inspiration latine tels que le Mojito ou la Pina Colada.