Rhum_santiago_de_cuba_Logo

Santiago de Cuba

Santiago, le berceau des rhums dits de tradition cubaine.

Située au Sud-Est de l’île de Cuba, la région d’Oriente possède un terroir luxuriant et jouit d’un microclimat idéal. Le soleil brûlant et l’humidité de la terre combinés à la proximité de la mer, offrent des conditions idéales pour cultiver la canne à sucre. Si la production de rhum est légalisée pour la toute première fois en 1796, ce n’est qu’en 1862 que las Roñeras (distilleries) de Santiago de Cuba ont été créées et que la tradition du ron ligero cubano est née.

-> En savoir plus sur la marque

Filtres
Utiliser les filtres pour définir votre profil gustatif et trouver les spiritueux qui conviendront à vos goûts
(= appliedCount =)

Santiago de Cuba, la quintessence du style cubain

Les rones ligeros (rhums légers) voient le jour en 1862 avec l’apparition de deux nouvelles techniques : la filtration au charbon de bois et la distillation continue en alambic vertical à colonne. Chez Santiago de Cuba, la canne à sucre est récoltée par les Macheteros, pressée puis transformée en une mélasse riche. Une fois fermentée (étape qui n’excède pas 24h), elle est distillée en alambic à colonne avant d’être assemblée, filtrée et vieillie sous l’œil attentif et expert des Maestros del Ron Cubano (maîtres rhumiers) : Tranquilino Palencia Estruch dit Tano et Julio Enrique Ayan Rial.


Don Pancho : la « cathédrale » du rhum cubain

Les rhums Santiago de Cuba sont vieillis en fûts de chêne blanc dans le chai Don Pancho, réputé pour être la « cathédrale » du rhum cubain. Le chai est situé à proximité des voies ferrées. La légende raconte que les fûts tremblent à chaque passage d’un train, ce qui améliorerait le processus de vieillissement. Les Maestros del Ron sont particulièrement fiers des réserves de fûts âgés qu’ils utilisent dans leurs assemblages. Certains ont presque 90 ans. Chez Santiago de Cuba, le vieillissement s’opère de manière naturelle (aucun ajout d’additifs, de sucre ou de produits chimiques). L’assemblage, la filtration au charbon, l’utilisation de différents types de fûts pour nuancer le profil aromatique de chaque rhum, constituent le savoir-faire séculaire des maîtres rhumier cubains.  


Le petit plus : 

Les rhums Santiago de Cuba bénéficient de la DOP Cuba ce qui certifie qu’ils sont produits à partir de mélasse issue de cannes à sucre 100% cubaines et qu’ils ont été distillés en alambic à colonne. Vous voyez la petite étiquette verte située en bas de la bouteille de rhum Santiago de Cuba ? Il s’agit de l’autocollant de garantie qui atteste que les rhums Santiago de Cuba sont élaborés sur l’île de Cuba à partir d’ingrédients 100% cubains.