logo-tequila-corralejo

Corralejo

Mexique : il était une fois l'agave

L’agave est une plante indigène d’Amérique centrale. Il en existe des centaines de variétés. Bien qu’elle pousse dans le sud des Etats-Unis et en Amérique du Sud, la production de spiritueux obtenus à partir de cette plante est inhérente au Mexique.
Avec ses longues feuilles acérées, elle fait partie intégrante du paysage mexicain. Son cœur, la piña, est cuit puis broyé. Son jus est ensuite distillé. Historiquement, ces spiritueux étaient appelés viños de mezcal. Malgré de nombreuses variétés d’agaves, l’agave Azul et l’Espadìn sont les plus importantes pour l’élaboration de la Tequila et du Mezcal. La Tequila est le spiritueux issu de l’agave le plus produit en termes de volume. Une seule variété d’agave : Agave tequilana Weber (communément appelé agave bleu), peut être utilisé pour l’élaboration de la Tequila. Jalisco, au sud-ouest du Mexique, est d’ailleurs le principal état producteur de tequila. L’hacienda Corralejo peut alors être considérée comme une exception. 

-> En savoir plus sur la marque

Filtres
Utiliser les filtres pour définir votre profil gustatif et trouver les spiritueux qui conviendront à vos goûts
(= appliedCount =)

Corralejo : une hacienda chargée d’histoire

L’histoire de l’hacienda Corralejo remonte à plus de 300 ans. Vers les années 1700, Corralejo reçoit le titre d’hacienda. A l’époque, cette grande exploitation agricole composée de 42 grands sites et de 24 petits, voit naître Miguel Hidalgo. Ce religieux d’origine espagnol est farouchement opposé à la destitution de Ferdinand VII en faveur de Joseph Bonaparte. Cet événement politique marque le début d’une guerre qui s’achève en 1821 avec l’indépendance du pays. Malgré les troubles, l’hacienda Corralejo maintient sa production de viño de mezcal. Pour les opposants, une distillerie de Tequila hors de l’Etat de Jalisco est une aberration. En effet, dans l’imaginaire collectif, qui dit tequila dit mariachis et Jalisco. Pourtant en 1996, le gouverneur de l’Etat de Guanajuato obtient l’ouverture officielle de la distillerie de Tequila de Corralejo. Grâce au travail acharné de son directeur : Leonardo Rodriguez Moreno, les tequilas de Corralejo ont su conquérir les mexicains.

Corralejo : une Tequila de caractère

Tout d’abord, quid de son élaboration. Le jimador (ouvrier agricole), coupe les feuilles de l’agave bleu pour dégager son cœur : la piña. L’agave est ensuite cuit dans des fours en pierres, puis broyé à l’aide d’une grosse pierre ronde (Tahona) pour libérer son jus sucré. Ce liquide fermentescible est ensuite distillé. En fonction du style recherché, la tequila est soit conservée en contenant inerte avant la mise en bouteille, soit mise en fûts pour une période d’élevage. Corralejo Blanco est une Tequila blanche, qui n’a subi aucun élevage en fûts. C’est un grand classique de l’haciendo Corralejo. Contrairement à la blanche, Corralejo Reposado passe 4 mois en fûts de chêne français et en fûts de chêne américain. Enfin, pour avoir la mention Añejo, une tequila doit passer au moins un an en fût de chêne. C’est le cas de la Tequila Corralejo Añejo qui est élevée 12 mois en fûts de chêne américain fortement bousinés. La particularité de cette Tequila est son côté fumé.
L’hacienda Corralejo parvient à nous proposer les trois principaux styles de la Tequila tout en y inscrivant son ADN grâce à la créativité de son directeur général : Leonardo Rodriguez Moreno.