Whisky écossais - Copper Dog

Copper Dog

Quand le whisky était hors la loi

En 1707, la Couronne britannique fait entrer la production de whisky dans la clandestinité. L'Écosse devient alors un haut lieu de contrebande de spiritueux. Réputée pour sa situation reculée dans les Highlands, la région du Speyside était un paradis pour les contrebandiers, avec des alambics cachés dans tous les coins et recoins de la lande. Le whisky était lourdement taxé - les propriétaires fonciers s'enrichissaient pendant que d’autres souffraient. La distillation illicite était un véritable acte de rébellion. Un siècle plus tard, plus de la moitié du whisky bu en Écosse était encore consommé sans que les taxes et droits ne soient payés. Ce n'est qu'en 1823 que la Chambre des Lords a réussi à remettre l'industrie sous contrôle.
Copper Dog s'inspire de l'ingéniosité des ouvriers des distilleries du Speyside qui fabriquaient des louches avec des bouts de métal et des pièces de monnaie pour faire passer en douce le scotch whisky qu'ils fabriquaient afin de pouvoir le déguster entre amis et en famille sans avoir à payer. Leur surnom : Copper Dog, littéralement les "chiens de cuivre". Car ses outils étaient comme le meilleur ami de leurs maîtres et ne les quittaient jamais. Copper Dog est un hommage à tous les travailleurs de distillerie d'hier et d'aujourd'hui.

-> En savoir plus sur la marque

Filtres
Utiliser les filtres pour définir votre profil gustatif et trouver les spiritueux qui conviendront à vos goûts
(= appliedCount =)

Quand l'histoire est source d'inspiration

L'idée de Copper Dog est née à l'hôtel Craigellachie, situé au cœur du pays du whisky du Speyside. Construit en 1893, le pub de l'hôtel était un lieu fréquenté par les ouvriers des distilleries locales et les voyageurs des Highlands qui avaient l'habitude de partager leurs histoires, notamment celles concernant leurs copper dogs (chiens en cuivre) et la contrebande. Le fondateur, Piers Adam, est un entrepreneur et le fondateur de certains des bars & clubs les plus influents du monde. En 2017, Piers achète l'hôtel Craigellachie et inspiré par les histoires du Speyside, il nomme le pub "The Copper Dog" et instigue la création d'un whisky du même nom. Les voyageurs des Highlands et les ouvriers des distilleries locales boivent encore aujourd'hui dans ce bar.

Maître assembleur du Copper Dog : Stuart Morrison

Toujours fasciné par l'art et la science du whisky, sa création et le rôle qu'il joue dans la culture et la société, Stuart est devenu master blender de whisky en 2012 après 10 ans d’études à l'université. Les connaissances et les expériences développées au cours de son premier cycle, de ses masters et de son doctorat l'ont aidé dans la création des whiskies primés sous la houlette de certains des artisans les plus expérimentés et les plus respectés du secteur.

« Je suis naturellement partial, mais je considère le Scotch comme le plus grand de tous les spiritueux. Pour moi, ce qui fait un bon whisky, c'est qu'il est suffisamment simple pour être accessible, mais suffisamment complexe pour faire face à tout ce qu'il finit par côtoyer dans un verre. Le Copper Dog est un whisky qui possède cette polyvalence. Nous pouvons offrir aux consommateurs un whisky dont ils seraient maîtres, de la manière dont ils souhaitent le déguster, tout en écoutant l'histoire et le lieu qui se cache derrière le mélange. Dans le spiritueux, la diversité des saveurs créées dans le Speyside est évidente : pommes croquantes, agrumes piquants, fruits secs, vanille et épices aromatiques, entre autres. Pour moi, Copper Dog est une véritable représentation de la région ».